APRÈS L’ORAGE

 

Une exposition de L’image Latente chez Cadre Exquis
Du 10 au 28 novembre 2015


Vernissage le 10 novembre à partir de 18h

Cadre Exquis
31, rue Doudeauville
Paris 18

Mercredi : 14h—18h30
Jeudi : 14h—18h30
Vendredi : 14h—18h30
Samedi : 10h—12h30/14h—18h30
Dimanche (15 Novembre) : 14h—18h30

L'été avant l'orage - Ingrid Milhaud

L’été avant l’orage – Ingrid Milhaud

Après l’orage la tension se relâche et laisse la part belle au rêve. Fin d’un violent éblouissement, début du songe. Six photographes de L’image latente se sont emparés de ce thème, avec poésie, espièglerie, et toute l’ombre inhérente à la lumière.

Daniel Danzon
Sophie Knittel
Ingrid Milhaud
Clémentine Moranville
Anaïs Pachabézian
Elena Shmagrinskaya

Commissariat d’exposition
Karin Crona et Laure Samama


Daniel Danzon – Après l’orage

Daniel Danzon - Après l'orageNé en 1952, Daniel Danzon s’initie à la photographie à la fin des années soixante-dix. Il fonde son atelier d’encadrement en 1987, Cadre Exquis, qui a participé quatre fois au Mois off de la photo. Daniel Danzon y a présenté ses images et sa collection en 2011.
www.cadre-exquis.com
Avril 1980, dans le jardin de la maison familiale du Pouliguen en Loire Atlantique, après un gros coup de vent qui annonçait la pluie.


Sophie Knittel – The Lovers

Sophie Knittel - LoversNée en 1971, Sophie Knittel quitte la France en 1992 pour vivre dans l’ailleurs, travaillant dans le journalisme et la publicité. Elle reprend un appareil photo en main il y a cinq ans, après un hiatus de vingt ans. Elle obtient un Master de Photojournalisme et Photo Documentaire avec la University of Arts London en décembre 2014. Membre de l’agence Hans Lucas depuis 2015.
sophieknittel.com

« La vie n’est pas que vitesse et pouvoir, elle est aussi des moments suspendus par ces gestes intemporels que sont les gestes d’amour. Elle est aussi des arrêts sur image, des images de Sophie Knittel. »
J-L. Amand Fournier


Ingrid Milhaud – L’été avant l’orage

Ingrid Milhaud - L'été avant l'orageNée à Toulouse en 1977, Ingrid Milhaud étudie l’histoire de l’art à l’université du Mirail avant de s’installer à Florence pour ses recherches
sur la résurgence de l’antique dans la peinture du Quattrocento. Depuis 2005 à Paris, elle travaille comme iconographe et pratique en parallèle la photographie. En 2014, elle cofonde avec François Chanussot et Michaël Duperrin l’association L’Image Latente.
www.ingridmilhaud.fr

«Avant l’orage, nous passions tous les étés dans cette maison dont mes parents étaient tombés amoureux. Puis plus rien, ces jours heureux ont été comme oubliés. Trente ans après, je suis revenue pour renouer avec cette mémoire enfouie. Les lieux sont restés quasi-inchangés. L’enfance resurgit et les souvenirs s’inventent en faisant ces photos.» I. Milhaud. Paris, 2012


Clémentime Moranville – Dream a little dream of me

Clémentine Moranville - Dream a little dream of meNée à Paris en 1985, Clémentine Moranville grandit en Afrique puis au fin fond de l’Auvergne avant de revenir sur Paris pour ses études d’ingénieur.
A partir de 2012, elle apprend les bases de la photographie argentique et suit de multiples stages autour des procédés anciens au sein de l’Atelier L’oeil de l’esprit. En 2015 elle décide de suivre l’enseignement du Centre Jean Verdier et rejoint l’association L’image Latente.
www.clementine-moranville.fr

- Il y a des milliers d’étoiles autour de toi (et des mains dans ton dos).
L’ été 2015 Clémentine Moranville a creusé des ciels étoilés à la pointe de l’aiguille. Puis elle les a pliés, dépliés, repliés pour que du bout de nos doigts nous puissions les allumer.


Anaïs Pachabézian – Voyage Immobile

Anaïs Pachabézian - Voyage immobile
Vit et travaille à Paris. Anaïs construit depuis plus de dix ans un travail photographique autour de parcours de vie où se mêlent histoires individuelles et collectives. La migration et l’exil sont au coeur de ses projets. Elle s’intéresse à la décennie noire en Algérie avec le travail À fleur de silence édité en 2011 aux éditions Barzakh et dernièrement avec Rwanda, des photos pour le dire. Parallèlement à ses travaux personnels, elle réalise des commandes pour la presse française et pour les services de communication des ONG françaises et internationales et elle intervient également auprès de divers publics lors d’ateliers photographiques.
www.anaispachabezian.com

Sur le fleuve Niger, le temps s’écoule lentement au rythme du bateau qui se fraie un chemin parmi les bancs de sable. Impression d’immobilité. Risque constant d’ensablement. Nous passons plusieurs jours à bord sans mettre le pied à terre. Le temps d’écouter les sons provenant du fleuve, des habitants temporaires de cette embarcation, des riverains aux différentes escales. Une liaison marchande importante entre le sud et le nord. Un voyage entre Koulikoro et Tombouctou. Entre ciel et fleuve. Sentiment que c’était hier. Mali novembre 2003.


Elena Shmagrinskaya – Waiting room

Elena Shmagrinskaya - Waiting roomPhotographe autodidacte expatriée, elle vit et travaille à Paris, mais aussi ailleurs, partout où son regard inquiet peut surprendre les visages, les formes, les lieux inhabités.
elena-sh.blogspot.fr

On est là, à attendre.
Assis sur un banc.
Debout devant une fenêtre.
On guette ce rêve qui cherche à s’éveiller et continue de se taire.